Nettoyage et huilage machine underwood 5

Le Forum de l’ANCMECA Forums 1. Toutes vos questions sur les machines Nettoyage et huilage machine underwood 5

Ce sujet a 10 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Stephane5, il y a 2 semaines et 2 jours.

  • Créateur
    Sujet
  • #1020

    tyru
    Participant

    Bonjour,

    Grace à certains d’entre vous, je sais maintenant que je suis en possession d’une Underwood modèle 5 de 1919… et c’est assez émouvant ! (voir ici) Il faut maintenant que je tente de la remette en état de marche… Cette machine étant destinée à ma fille pour qu’elle écrive avec. J’ai déjà commandé un ruban pour pouvoir faire des essais.

    Je me demande maintenant si je ne dois pas commencer par un petit nettoyage en règle avant de m’attaquer à d’éventuels problèmes mécaniques plus sérieux. Je l’ai passé à la soufflette. J’ai cru voir que certains préconisent un bain dans du Rafinol… Qu’est ce que c’est ? Où peut-on s’en procurer ? Y a-t-il d’autres moyens (WD 40, gasoil, huiles spéciales…) ?

    Merci à vous !

     

  • Auteur
    Réponses
  • #1040

    Stephane5
    Participant

    Les avis divergent en effet sur le WD40 en mécanographie, que ce soit sur Internet ou parmi les spécialistes (dont je ne fais pas partie.) Je pense que ça dépend largement du type de machine, de son utilisation et des autres produits utilisés. Moi, le WD40 dans le segment a failli envoyer deux de mes machines à la casse, donc maintenant j’évite et je conseille la prudence, mais je ne considère pas mes exemples comme des généralités.

    Sur les deux machines (une Triumph Tippa 2 et une MJ.Rooy plate), le WD40 a séché et s’est transformé en une sorte de graisse marron collante. J’ai dû les démonter entièrement pour en retirer tous les dépôts. Sur la Triumph, dont j’ai dû démonter la corbeille pour la baigner dans l’essence C, même le mécanisme de passe-marge était collé. Et je parle d’une machine qui fonctionnait parfaitement avant que je vaporise le WD40 ! Seul l’accent circonflexe ne revenait pas, d’où cette malheureuse tentative de dégrippage.

    Il va de soi que je me suis bien gardé d’exposer mes N°5 à la moindre goutte, ou même vapeur, de WD40, mais si Richard Hoffer en utilise pour les siennes, vous pouvez lui faire confiance, il a infiniment plus d’expérience que moi. Pas de panique, donc !

  • #1039

    Richard Hoffer
    Modérateur

    Anecdote: Lors d’une réunion de l’assoc. 3 anciens du  » metier » discutent.  Les cylindres tu les nettoient avec quoi? 1) Avec de l’essence. 2) Avec de l’alcool à bruler. 3) Avec le l’acétone s’il faut le régénérer. Bon comment lavais tu les machines? 1) dans un grand bac avec de l’essence. 2) pareil avec de l’essence F ou du White Spirit. 3) je me souviens d’avoir passé le coeur mécanique d’une Facit dans le bac au Trichlorétilène. » bonjour les poumons » Il en était ainsi chaque atelier avait ses pratiques. J’ai découvert la machine à laver les machines dans l’atelier de la Marine Nationale ou j’ai fait mon service d’appelé.   Maintenant j’utilise effectivement beaucoup la bombe miracle que m’évite de démonter les machines. Attention au prix très différents du WD40.

  • #1037

    Stephane5
    Participant

    Du WD40 sur les caractères ?!?? Quelle drôle d’idée ? Pour quoi faire ? Les caractères se nettoient à l’alcool à brûler et à la brosse à poils durs. Allez-y doucement avec le WD40: s’il en tombe dans le segment, bon, vous pourrez le nettoyer car barres et segment se démontent facilement sur une N°5, mais vous devrez tout-de-même le nettoyer.

    Pour les vis, tournevis à lame fine de bonne qualité et en bon état et, moyennant un mouvement bien dans l’axe en appuyant fort sur la vis, ça devrait venir. Si vous avez mis du WD40 dessus, dégraissez-en soigneusement les têtes avant de les entreprendre, sinon le tournevis dérapera. Or, non seulement il est toujours dommage de remplacer une vis d’un siècle par une neuve de chez Casto, mais surtout ces vis ne sont pas en pas métrique…

    D’une manière générale, je vous conseillerais de garder le WD40 pour votre moto: une machine à écrire n’en a nul besoin et ne l’apprécie pas toujours.

    • #1038

      tyru
      Participant

      Argh… Il semble que les avis divergent au sujet du WD40 ou alors quelque chose m’aura échappé…
      Du coup c’est quoi le risque avec le WD40 et le segment ? Ça me met un drôle de suspense parce que, moi, j’en ai mis un peu partout…

  • #1035

    tyru
    Participant

    Je viens de recevoir les rubans ! Je n’ai pu résister, j’ai essayé tout de suite…

    Et ça marche !!! C’est vraiment épatant ! (voir photo) (Pas trouvé comment faire un point d’exclamation…)

    Le cylindre n’a pas l’air trop durci, en tout cas ça imprime assez correctement il me semble.
    Il y a quelques tâches de gras mais je venais de mettre du WD40 sur les caractères et je n’ai pas eu le coeur d’attendre… alors ça éclabousse un peu…

    En ce qui concerne le nettoyage plus poussé, j’ai effectivement trouvé une très bonne vidéo sur internet :https://www.youtube.com/watch?v=7di5GyG2EsU
    J’ai vu tout le premier chapitre : très instructif !
    J’ai essayé de démonter mais je me suis heurté à des vis trop dures et je n’ai pas voulu forcer. Alors j’ai mis du WD40 et j’y reviendrai plus tard…

    Enfin on dirai bien que cette machine va reprendre du service sous les doigts de ma fille, c’est vraiment une belle histoire !

    Et c’est grâce à vous !
    Alors merci et je vous tiens au courant de la suite !!!

  • #1033

    Stephane5
    Participant

    Bonjour,

    La soufflette est un bon début. Pour dépoussiérer correctement les recoins, il est cependant nécessaire de démonter partiellement la machine, ce à quoi elle se prête normalement bien. En tapant « démontage Underwood N°5 » sur Google, vous devriez pouvoir trouver quelques conseils en ce sens.

    Les avis sont partagés sur le WD40. Pour ma part, j’utilise de l’huile de vaseline, sans inconvénient pour le moment, mais je n’ai qu’un an de recul.

    Bonne remise en route !

  • #1031

    Richard Hoffer
    Modérateur

    Pour tyru : Bonsoir

    Je suis Richard Hoffer délégué Grd.Est de l’ANCMECA.

    J’ai vos pièces, si vous me communiquez votre adresse je vous les envoi.

    Cordiales salutations

    R.HOFFER

    richard.hoffer67@gmail.com

  • #1027

    Joris Nirelli
    Admin bbPress

    Bonjour.

    A vos deux questions, réponse affirmative;

    – L’association se compose de collectionneurs, réparateurs techniciens ayant des pièces de machines parfois à l’état d’épave qu’ils récupèrent pour en mettre d’autres au complet. Donc pièces de rechange disponibles. Quelqu’un par ici pour Benoît ?

    Personnellement je n’ai qu’une Underwood, réparée grâce à Mr Hoffer. ( échappement, vis, conseils, ressort compensateur de Majuscules etc.

    PS: Regardez aussi nos annonces et les sites généralistes ( Le Bon coin par exemple ); des pièces vous intéressant sont peut-être disponibles.

    D’après les premiers éléments, votre machine a l’air correcte; elle ne semble pas beaucoup manquer d’éléments surtout essentiels. Mais attendez vous comme toujours peut-être à des surprises.

    – Pour l’huile, j’utilise de l’armistol pour armes à feu. ( Rails du chariot ainsi que toutes les jonctions de l’échappement )        De la paraffine ou vaseline fait aussi l’affaire. ( plus gras en général donc attention pas trop en mettre ). Le mieux étant les produits au silicone. J’utilise seulement la marque technoutil chimie qui présente l’avantage d’être efficace longtemps. Super produits actuels!

    PS: Mr Hoffer utilise de l’essence et du Wd 40. Cela aurait fait ces preuves…

     

    Cdlm,

  • #1026

    tyru
    Participant

    C’est épatant toute cette documentation ! Près de 100 ans après, franchement je n’y croyais pas ! Merci !!!

    Je n’ai pas encore attaqué le nettoyage poussé mais j’ai suivi pas à pas le guide d’utilisation paru dans la revue n°19 : fabuleux !
    Il semble, pour l’instant qu’il n’y ait pas trop de problèmes rédhibitoires, mais ne nous emballons pas, je n’ai pas encore essayé avec un ruban…

    Bilan du petit tour des dysfonctionnements repérés ce jour :

    – Il manque le levier de dégagement du papier mais je peux tout de même l’actionner via la petite bielle en dessous. Croyez vous que c’est possible de trouver quelque chose qui remplacerait ce levier ?
    – L’aiguille du curseur de marge gauche est cassée (ça, ce n’est pas trop gênant, on peut quand même placer la marge et je pourrai bien bricoler une aiguille avec un bout de tôle, je pense)
    – Le bouton de « surpassement » de la marge (bouton de fin de ligne) ne marche pas… à creuser
    – Il est probable que le cylindre sera un peu durci… à voir avec le ruban…

    Deux questions ce soir :

    Je commence à me demander, en rêvant un peu : on trouve des pièces pour ces machines (levier, cylindre, aiguille de curseur…) ?

    Dans le manuel, il est bien précisé d’utiliser de l’huile de qualité pour graisser. Un conseil ? Quelle huile dois-je prendre ?

    Merci encore à vous ! Moi qui suis un peu marin, j’ai l’impression d’approcher des côtes inconnues et que quelqu’un me donne tout à coup 1000 cartes du coin ou une carte au trésor ! C’est vraiment génial !

     

     

     

  • #1023

    Joris Nirelli
    Admin bbPress

    Re-bonjour,

    Formidable!

    Pour le nettoyage et le démontage, sachez, si vous y avez accès, que la revue « Arts Mécaniques » présente deux publications sur la Underwood qui peuvent vous intéresser:

    – Pour de la documentation, informations historiques, celui d’octobre 2000, No 19.

    – Pour un entretien et démontage complet de la machine, le No 27 de Juin 2005.

    Vous pouvez la souffler mais attention à ne pas envoyer trop de pression car des ressorts peuvent se décrocher, sachant qu’en général une machine comme celle-là est composée d’environ 1000 pièces. Vous pouvez utiliser un pinceau a poils souples pour attraper les poussières restantes a l’intérieur. ( sans décrocher les ressorts ).

    Pour le nettoyage, prenez de l’alcool à 90° seulement pour le gros cylindre en caoutchouc. Pour le bâti en fonte, il est peint avec une peinture émaillée; prenez un petit chiffon doux qui ne peluche pas, imbibé d’eau savonneuse et passez-le délicatement, n’oubliez pas de rincer et de sécher avec des chiffons différents.

    Essayer d’insérer une feuille, taper. Tenez nous au courant

     

     

     

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.