Japy 3 Y

  • Ce sujet contient 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par psath84, le il y a 3 mois.
Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #4266
      psath84
      Participant

      Bonjour à tous,
      Je viens d’acquérir une très belle JAPY 3 (Y) standard. Quelqu’un parmi vous en aurait-il par hasard le mode d’emploi ? En effet, j’ai beau avoir une grande habitude des machines à écrire, je découvre sur ce modèle une quantité de commandes bien mystérieuses !
      Merci d’avance pour votre aide.
      Amicalement,
      Paul.

    • #4268
      Richard Hoffer
      Modérateur/modératrice

      Bonjour Paul
      Bon achat de la première JAPY qui est une base Remington.
      En rangeant des documents j’ai trouvé un document concernant cette machine.
      Je peu vous l’envoyer , par la poste.
      richard.hoffer67@gmail.com.
      Cordiale salutation
      richard

    • #4269
      psath84
      Participant

      Bonsoir Richard, merci infiniment pour votre proposition (je vous ai envoyé un mail).
      Par ailleurs, je me demandais quel est le modèle Remington correspondant à cette Japy 3 ?
      Bonne soirée à tous.
      Paul.

    • #4271
      psath84
      Participant

      Après quelques heures de travail supplémentaire sur ma machine (réglages et ajouts divers), elle me livre quelques uns de ses secrets. Il faut dire que j’ai reçu, ce matin, une deuxième Japy 3Y. Elle est dans un état lamentable (je pense qu’elle a dû tomber d’un cinquième étage, vu le nombre de fractures dans le bâti !), mais elle était à un prix dérisoire, et elle m’a non seulement fourni quelques pièces manquantes sur la première (celle dont vous avez pu voir la photo : battant de sonnette, cavaliers de tabulateur, courroie de rappel de chariot en bien meilleur état que celui de la première machine, déclencheur de sonnette et de blocage de fin de ligne de barres à caractères).
      Bref, ma belle Japy 3 marche parfaitement. Et donc j’ai pu trouver presque toutes les fonctions qu’elle possède, et découvrir l’utilité des manettes et boutons dont le sens m’échappait. J’ai tenté de résumer ça sur une photo que je joins à ce sujet. L’esthétique est critiquable, mais on comprend assez bien le schéma. Je ferai quelque chose de plus beau prochainement, car je doute qu’il existe encore, aujourd’hui, un mode d’emploi de cette machine fort ancienne.
      J’ajoute que ce modèle est très bien pensé : le chariot s’enlève très facilement, et la courroie de rappel a un système de blocage ingénieux et simple ; le cylindre se démonte en moins de deux, ainsi que tout le dessus de la machine (deux petits verrous à tourner, et c’est tout). Tout est à portée de main, dans ce châssis tout ouvert.

      Attachments:
Vous lisez 3 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.